Chevigny Environnement association agréée pour la défense de l'environnement

http://www.chevigny-environnement.info/

CR-CA du 11/09/2007

logo-chevenvi2_ico.jpg

 logo-chevenvi2.jpg2 Avenue de Chenonceau

21800 CHEVIGNY SAINT SAUVEUR

Association agréée pour la défense de l’environnement

Les remarques et modifications souhaitées sont à faire parvenir au secrétariat (Laurence Turrel, 10 rue des Cyclamens, 03 80 46 19 69, laurence.turrel@wanadoo.fr.)

 

COMPTE RENDU

DE LA REUNION DU CONSEIL D’ADMINISTRATION

du 11 septembre 2007 à 20h30

15 membres étaient présents, 4 étaient excusés(Monsieur Debuigne et Mesdames Berthet, Hadas et Vouriot.) Monsieur Mouchard est venu en tant qu’invité du CA.

Point N°1 : la pollution du Cromoy, Bois du Roy

Monsieur Serge Mouchard était invité à cette réunion pour évoquer le problème du Bois du Roy. Il fait partie de l’Association de Quartier mais est venu à notre CA à titre personnel pour parler de la pollution du Cromoy et des égouts qui remontent dans les caves. De gros travaux ont été réalisés il y a deux ans. Il n’y avait pas de tout à l’égout auparavant. Le Bois du Roy est découpé en trois lotissements. Les collecteurs étaient trop petits et refoulaient. Maintenant le nouveau collecteur, beaucoup plus gros, se déverse vers le lavoir dans la Goulotte pour les eaux de ruissellement. Certaines maisons ont encore des conduites qui mènent directement au Cromoy. Encore récemment des tests ont été effectués avec des fumigènes lancés dans les égouts pour repérer les maisons mal raccordées (la fumée ressortait par les gouttières.) Au moins deux maisons ne sont pas raccordées et pas raccordables parce que trop basses par rapport aux conduites. Mais tout le monde ignore si elles ont des fosses sceptiques. Derrière le stade vers Quétigny, chaque week-end pollution dans le Cromoy, en particulier des nitrates. Machine à laver ? Certains habitants savent qu’ils ne sont pas aux normes mais les travaux seraient financièrement trop lourds. Il y aurait peut-être aussi un problème d’effondrement dans le réseau. La SOGEDO cherche, ce serait la plus grosse source de pollution, en raison d’une pompe de relevage défaillante. Monsieur Brenot est au courant et a mis des avertissements aux particuliers et aux entreprises. Les particuliers ne savent pas toujours où va le réseau, les maisons ayant changé de propriétaire plusieurs fois. Le pluvial est géré par la municipalité et les eaux usées par la SOGEDO. Un problème difficile à corriger est de toute façon le manque de pente dans le quartier qui ne permet pas une bonne évacuation. Avant une cloche (une grande quantité d’eau balancée dans le réseau d’un coup) permettait de nettoyer régulièrement les canalisations mais les autorités compétentes ont arrêté de le faire. La SARP vient nettoyer les égouts de temps en temps.

Chevigny Environnement se propose de faire un courrier à Monsieur le Maire pour savoir ce qu’il sait de cette affaire et ce qu’il compte ou peut faire.

Patrick Berger pense qu’à moyen terme les nouveaux lotissements devront prévoir une collecte de leurs propres eaux pluviales. C’est déjà le cas dans certains endroits. Ces eaux ne pourront pas être rejetées dans le réseau commun. Chaque particulier devra effectuer une gestion individuelle des eaux pluviales.

Point N°2 : Commission Urbanisme

Patrick Berger reçoit bien maintenant systématiquement les convocations aux réunions.

La piscine est fermée depuis le 1er septembre pour 14 à 17 mois à partir du premier coup de pioche donc réouverture en 2009. L’architecte, Monsieur Brandon, est le même que pour l’Ogive et la médiathèque. Le bassin intérieur ne sera pas modifié et le grand bassin pas couvert. Mais tout le reste sera refait (chaudières avec capteurs solaires, spa, hammam, meilleure ventilation.) 2,4 millions de subventions (environ 50 % de la somme.) Des prestations qui attireront le public et limiteront le déficit même si la piscine municipale n’a pas vocation à faire des bénéfices. Désamiantage (en plaque, inerte) de la toiture en attendant les travaux.

Nouveau lotissement : Chevigny a construit jusqu’en limite de terrain et voudrait que Sennecey prenne seul la route en charge. Les deux maires n’ont jamais réussi à se mettre d’accord.

Point N°3 : mauvaises odeurs dans le quartier des Gronottes

Toujours en cause l’entreprise Estivalet. Mais Chevigny Environnement ne veut pas s’occuper seule de ce dossier et les riverains concernés n’ont toujours pas fait de courrier commun pour protester malgré les conseils de Gérard Toulouze, courrier que l’Association pourrait relayer.

Point N°4 : La BA 102

Proposition de protestation soft contre les avions, idée à travailler.

Les Rafales viennent de plus en plus souvent de Luxeuil, de plus en plus d’activité. Le Clapen a fait une demande au Préfet pour convoquer la CCE pour savoir où en est le PEB. La Base reconnaît avoir changé certains couloirs pour respecter les nouveaux lotissements. La Base restera au moins jusqu’en 2020 avec des Alpha Jet et des Rafales en remplacement des Mirages (école de pilotage.)

Projet Renaissance : la CCI essaie de faire croire que ce sera miraculeux (aux frais du contribuable.)

La lettre du Clapen au Conseil de l’Europe contre Ryan Air pour raison financière (ont touché abusivement des subventions des collectivités territoriales) a reçu une réponse encourageante. Il faut suivre une certaine procédure pour plainte. Le Clapen va suivre cette procédure et adresser une autre lettre du même type mais plus axée sur l’environnement et mettre en valeur les avantages du train versus l’avion.

Point N°5 : questions diverses

Lettre d’Urgo

De nouveaux contrôles de bruit ont été réalisés en juillet. Ils attendent que l’affaire arrive devant le tribunal. Ca peut durer très longtemps.

Euroflaco et autres incendies

Incendie criminel du vieux bâtiment ? Euroflaco a son propre service de pompiers sur place.

Autre incendie suspect sur la commune d’un cimetière d’ordinateurs.

Une fumée noire le week-end se dégage près de Euroflaco mais pour l’instant pas encore localisée.

Cotisations : donner un reçu aux cotisants. Appel à ceux qui n’ont pas payé dans le prochain journal. 5824 euros sur les comptes.

Monsieur Richard nous conseille de prendre une assistance juridique, cotisation minime par rapport à ce que pourraient nous coûter des poursuites. Contacter la MACIF.

Madame Boutelet (Université de Bourgogne) a invité les Associations pour parler de l’eau en période de pénurie dans les communes. Gérard Toulouze va y aller avec Monsieur Lomberget.

Nous ne sommes pas allés au Forum des Associations, le prochain est dans deux ans.

Le CA se termine aux environs de 22h30.