Chevigny Environnement association agréée pour la défense de l'environnement

http://www.chevigny-environnement.info/

Assemblée Générale du 29/03/2005

CHEVIGNY ENVIRONNEMENT
COMPTE-RENDU DE L’ASSEMBLEE GENERALE DU 29 MARS 2005


L’ASSEMBLEE GENERALE de l’année 2004 s’est tenue salle Jean Froussard le mardi 29 mars 2005 à 20h30 en présence de 26 adhérents, 17 autres ont confié une procuration aux présents.
Au tout dernier recensement, l’association compte 224 membres adhérents.

Monsieur Rochelandet, Correspondant au Bien Public est venu assister à notre Assemblée Générale, a pris quelques photos et publiera notre compte rendu. Nous l’en remercions.

La réunion a débuté à 20h50.
Alternativement MM. Toulouze, Dupont, Berger et Simonin ont pris la parole pour présenter le rapport d’activité, le rapport d’orientation, les comptes de l’association et répondre aux questions des membres de l’assistance.
Monsieur Dupont a commencé par annoncer l’absence de Monsieur Houdaille, hospitalisé, à qui l’association souhaite tous ses vœux de rétablissement.
Monsieur Dupont a remercié Monsieur Jacob pour le travail effectué lors de sa présidence jusqu’à mars 2004 et a expliqué le choix du conseil d’administration de se doter d’une présidence collective, c’est-à-dire d’un président, Monsieur Dupont et de deux vice-présidents, messieurs Toulouze et Houdaille.

En ce qui concerne le rapport d’activité, les points suivants ont été évoqués :
1.    La charte de l’environnement sonore : les associations ont refusé de signer en raison des constructions qui se rapprochent déraisonnablement des couloirs d’envol de la BA 102. Les membres de la BA 102 refusent d’inclure un volet « pollution atmosphérique » à la charte.
Chevigny Environnement serait favorable à une reconversion de la BA 102 en gare T.G.V. et technopole. Monsieur Toulouze et Monsieur Houdaille participent à l’élaboration de la charte depuis le début. Au départ il y avait une vrai volonté de faire quelque chose d’équitable (associations et municipalités.) Mais les militaires ont refusé l’essentiel des propositions. A Orange une charte a été signée mais jamais appliquée. Les associations mettent en cause la présence d’une base aérienne enclavée dans l’agglomération mais les militaires nient la pollution alors que ses effets se font sentir.

Question dans l’assemblée : le rafale ?
Réponse : A ce jour il n’est pas question d’avoir cet avion à Dijon. Ils iront à Saint Dizier. L’idée d’une reconversion de la base fait son chemin.

Question dans l’assemblée : Pourquoi ne pas faire faire des prélèvements de lichens ?
Réponse : Problème du coût financier si on passe par un laboratoire indépendant. On pourrait faire venir Atmosph’Air mais ce n’est pas un organisme indépendant à 100 %.
Actuellement étude à Gilly-sur-Isère sur le lien entre les dégagements de Dioxine (usine de traitement des déchets) et le nombre élevé de cancers dans le village.

Question dans l’assemblée : Pollution, peut-on y faire quelque chose ?
Réponse : Pas de station de prélèvement dans l’est dijonnais fixe alors que 7 à 8 stations en tout. Toujours refusée pour des raison de direction ou financières.

Question dans l’assemblée : avez-vous invité un représentant de la mairie ?
Réponse : Non en raison des relations conflictuelles avec la mairie. Mais idée à retenir.

Question dans l’assemblée : pourquoi ne pas demander une subvention en mairie pour les analyses des lichens ?
Réponse : Choix de l’association de rester « pauvre » mais indépendante, avait refusé d’adhérer au projet de « maison de l’environnement » de la mairie.

Question dans l’assemblée : aviation civile ?
Réponse : Monsieur Rebsamen « serait » plus favorable à l’aéroport de Dole Tavaux mais la C.C.I. souhaite relancer l’aviation civile à Dijon, mais attention aux finances. Pour l’instant le projet est très flou.

2.    Station d’épuration – les eaux
Chevigny Environnement a une approche globale du problème et suit par exemple le dossier de la Norges (selon la nouvelle directive européenne.)
Le dossier est incomplet (rien sur la pollution agricole, industrielle et individuelle.)
Nous aimerions nous associer avec une association de pêcheurs pour ce dossier qui savent comment nettoyer sans abîmer et dans le respect du tracé naturel de la rivière.

3.    Monsieur Berger explique le fonctionnement de la Commission d’Urbanisme.
Deux membres du Conseil d’Administration sont actifs au Conseil Municipal pour les dossiers techniques.
L’objectif est de préparer les travaux de la mairie. Chevigny Environnement est invitée dans la cadre de la démocratie participative ce qui permet à la mairie de prendre la température.
A la dernière commission, le budget 2005 et les points suivants ont été abordés. .
Orientation sécurité (rénovation des chaufferies des écoles, rénovation de la voirie, ronds-points, assainissement.)
Pas question de piste cyclable, tout ce qui compte pour l’instant est de faciliter le passage des bus. Par exemple le rond-point de Champion est jugé dangereux par le Grand Dijon et Monsieur Rebsamen en raison des plots provisoires.
Sur la route de Bressey, rond-point en projet avec médiathèque. Difficile de sauver le saule pleureur.
Le nouveau lotissement et la sortie sécurisée à Ez Allouères.
Le contournement de la ville et l’aménagement du territoire : une vue globale donc nos revendication importent peu.

Question dans l’assemblée : Ouverture d’une chaudronnerie industrielle. Usines Pomona, Urgo et Koyo qui s’agrandissent. Flot de voitures en augmentation. Que faire des enfants et des cyclistes ?
Réponse : discussions avec la mairie pour s’opposer au développement économique et urbain tel qu’il est pour l’instant.

Question dans l’assemblée : pourquoi ne pas faire un comptage des véhicules côté usines ?
Réponse : oui mais pas tout de suite. Travaux à Genlis qui fausseraient les chiffres.

Question dans l’assemblée : à la Commission d’Urbanisme, Chevigny Environnement est-elle une potiche ?
Réponse : Les décisions et les dossiers sont déjà bien avancés en amont. Peu de pouvoir. Le Dojo (régional de karaté) semble être un dossier coûteux et mal ficelé, pourra difficilement servir à autre chose qu’au karaté et spectacles.
Pas de projets à long terme pour la réfection de la voirie non plus.

4.    Le Dojo :
Le Clapen 21 avait contesté le lieu de sa construction (nuisances sonores) mais a été débouté (et condamné à régler les frais de justice.)

5.    URGO
Soupçons d’une installation nucléaire de base type Gammaster.

Question dans l’assemblée : enquête publique qui portait sur le bâtiment du dessus et pas un mot sur le bâtiment annexe aux murs particulièrement épais. Ce bâtiment était sous-traité et n’entrait pas dans l’enquête publique. Pour quelle raison ?
Réponse : Monsieur Rebsamen a dit clairement que pas de Gammaster à Chevigny.

Question dans l’assemblée : pourriez-vous consulter le dossier ?
Réponse : oui. La rumeur est récente. A vérifier.

6.    Ouverture de la route de Crimolois sur l’A39.
Sur le site du Grand Dijon, on voit clairement que va devenir axe principal.

7.    Visite de l’entreprise Estivalet.
Plainte des riverains particulièrement les 16 et 17 mars 2005, obligés de fermer les fenêtres, odeurs pestilentielles. Appel d’une habitante de la rue Léo Lagrange au secrétariat De Chevigny Environnement. Déclare que quand appelle la mairie pour se plaindre, on la renvoie sur la DRIRE. Les diffuseurs de parfum ne fonctionnent pas la nuit et le week-end (cf. article paru dans le journal de l’association de mars 2005.)

8.    Journal de l’association
Que deux numéros en 2004 faute de plumes !
Monsieur Toulouze en profite pour rappeler que nous avons besoin de sang neuf pour faire vivre l’association.

En ce qui concerne le rapport financier, transmis par Monsieur Debuigne, comptable de l’association qui ne pouvait venir en raison de son état de santé.
Monsieur Simonin s’est fait son porte-parole.

Fonds disponibles : 5872 euros
Budget année 2004 : 1754,48 euros

La cotisation des membres est toujours fixée à 8 euros.

En ce qui concerne le renouvellement partiel des membres :
Mesdames Cornefert et Savelon et Monsieur Ronsset se représentent.
Madame Denoyelle propose sa candidature.


Questions diverses :
Proposition du président : le Bilan Carbone (de l’ADEME) pour calculer les émissions de gaz à effet de serre dans les entreprises. Proposer aux entreprises de Chevigny de faire le test.

Monsieur Dupont a proposé de demander à la mairie des panneaux indiquant les noms des rivières sur les différents ponts.

Pour information, un membre de l’association soulève la question des énergies renouvelables. Ce couple est équipé au solaire et se chauffe tout l’hiver, explique que reçoit 35% d’aide en tant qu’habitation principale. Se propose de faire visiter et expliquer à qui le souhaite.

Question dans l’assemblée : journée nettoyage de printemps ?
Réponse : Monsieur Dupont a oublié de communiquer l’information. Plusieurs membres de l’association s’y sont rendu spontanément.

Vote à l’unanimité pour tous les points évoqués ce soir et remerciement à Monsieur Debuigne pour son aide précieuse

L’Assemblée Générale prend fin aux environs de 23 heures, suivie d’un pot de l’amitié.