L' association
Autres contacts

logo_page-facebook.jpg 

Actualités
Nos dossiers
Lexique

logo-chevenvi2_ico.jpgActions des AEED : Vote des budgets 2010

Nos actions au moment des votes des budgets 2010

manif-141209Web-3.jpgLes Associations Environnementales de l'Est Dijonnais (AEED (1)) se sont mobilisées ce milieu de décembre en envoyant personnellement à tous les élus des différentes assemblées territoriales une lettre argumentant l'inutilité de ce projet, son surdimensionnement et sa dangerosité au niveau de la santé et de la sécurité des riverains et zones commerciales des communes directement concernées. Les élus devront rendre des comptes sur le financement de ce projet  dans cette conjoncture de crise économique à laquelle s'ajoute la réforme de la taxe professionnelle. Il faudra faire des choix drastiques !

• Le 8 décembre, une conférence de presse tenue à la tour Elithis à Dijon, annonçait les actions que les AEED entendaient mener lors des journées de vote du budget 2010 des Conseils Régional, Conseil Général et Grand Dijon. La couverture médiatique de cette conférence a été satisfaisante. Des tracts ont été distribués par les associations.

• Le 14 au matin un groupe de personnes se présentait devant, puis dans la salle du Conseil régional, muni de banderoles. Bien sûr les banderoles disparurent, mais la pression engendrée permit, à l'initiative de Hervieu, de programmer une réunion durant une suspension de la séance de délibération. Les Verts et Isabelle De Almeida (PC) motivèrent leur position hostile au financement du projet et F. Patriat expliqua la nécessité économique et touristique de voir Dijon se doter d'un aéroport digne de ce nom (rivalités entre les Régions) et rejeta la proposition de création d'un aéroport interrégional à Dole-Tavaux. Pour lui, ce dernier projet n'est plus d'actualité et son réexamen serait une perte de temps. Bref, les mêmes arguments que l'an dernier à la même échéance !

Résultat du vote de la proposition de budget : pour : 38, contre : 11 (dont 6 Verts et 1 PC), abstentions : 8, dont 5 PC

manif-141209Web-1.jpg• Une petite dizaine de membres des AEED étaient devant le Grand Dijon le 17 au soir. Nous avons reçu confirmation que les crédits pour les investissements "Renaissance" (piste, etc.), c'est à dire quelques 4,5 M€, n'étaient pas inscrits au budget 2010 par le Président François Rebsamen. Si ces crédits ne sont pas votés pour 2010, les travaux ont peu de chance d'être réalisés en 2010.

C'est ce que nous avait annoncé François Sauvadet, le président du Conseil Général qui nous recevait peu de temps avant. Nous lui avons exposé les raisons de notre opposition à Renaissance et lui avons demandé quelle était sa position sur le financement des investissements pour 2010. François Sauvadet, qui connaît très mal le dossier, n'a fait que réaffirmer sa volonté de respecter l'engagement pris en 2006 et renouvelé par trois conventions signées en 2009 entre le CG 21 et la CCI :

- en juillet  sur le financement des travaux de piste, etc.

- en octobre sur le fonctionnement, c'est à dire le financement du déficit de l'Aéroport : 900 000 € en moyenne chaque année, mais davantage pour 2009

- en novembre sur l'aide au démarrage de lignes nouvelles (Dijon/Bordeau, Dijon/Toulouse en faveur d'Eastern Airways, et peut-être Londres/Dijon en faveur de City Jet).

Selon lui, la convention avec Eastern-Airways est sur le point d'être signée début 2010. Comme en mars 2009, ou septembre 2009 ? 

D'autre part, sur les lignes Dijon/Toulouse et Dijon/Bordeaux, il est favorable à une évaluation au bout d'un an.

L'impression que nous avons eu c'est de ne pas être écouté sur l'argumentation (qui pourtant vaut bien la leur), et d'autre part celle d'une décision très ferme de renforcer les pistes de l'Aéroport, pas tellement pour les avions civils (gros porteurs Low Cost) mais pour l'avenir de la base militaire. En effet la philosophie sommaire exprimée par Sauvadet sur ce projet est : il faut faire Renaissance pour l'aviation d'affaire et la Base. Pour ce qui est des gros porteurs Low cost, il n'est, dit-il, pas très chaud. 

manif-141209Web-2.jpg

Nous étions encore une petite dizaine devant le Conseil Général le 18 au matin, jour du débat et du vote des crédits sur le projet "Renaissance". Nous avons du faire le forcing, y compris physique, pour pouvoir rentrer dans la salle, alors que cette séance était publique. Quatre d'entre nous, arrivés un peu plus tard, n'ont pas pu rentrer.

Visiblement des consignes avaient été données à la société privée de Vigiles pour ne pas laisser entrer les membres des AEED. 

Lors des débats, F. Sauvadet, suivi par toute la droite, a rappelé son soutien sans faille au projet,  en substance :"Attendre pour financer la réfection des pistes serait une faute lourde. Si nous voulons être une base de défense, il nous faut accueillir le gros porteur militaire l'A400M(2). Je tiens mes informations des plus hautes autorités de Défense. Nous avons obtenu le maintien de la base 102 à Dijon à l'arrachée, et si nous ne lui offrons pas des conditions d'accueil satisfaisantes (notamment des pistes renforcées), l'armée nous quittera à la première occasion."

Il a aussi réaffirmé ce qu'il nous avait dit au cours de la rencontre avec les AEED de la veille, il faut un aéroport pour une aviation d'affaires, les gros porteurs Low Cost ne sont pas sa priorité". Il a annoncé un scoop : la convention avec Eastern Airways pour les vols intérieurs sera signée cette semaine.

Les forces de progrès, essentiellement par la voix de J.-Claude Robert, ont déposé un amendement demandant le report des travaux au jour où nous aurons une ou des conventions en bonne et due forme avec une ou des Cie Low Cost. Et dans l'état actuel de nos finances publiques, il est urgent d'attendre pour utiliser l'argent public à d'autres priorités. Pour justifier leur amendement, elles ont utilisé l'argumentation économique que nous développons depuis plusieurs années. Par contre, aucun n'a fait le lien avec l'urgence climatique au moment où le sommet de Copenhague touchait à sa fin.

L'amendement a été rejeté par 21 voix pour contre 21, la voix du président étant prépondérante.

Un deuxième vote, séparé du reste du Budget global, a eu lieu sur le budget de l'Aéroport (4,272 M€).

Dans leur discours, le PS et ses alliés ne renoncent pas à Renaissance, ils attendent des jours meilleurs. Mais entre les premiers votes sur Renaissance en 2006 (unanimité moins deux voix (M. Bachelard et Luc Rochette) et les votes d'aujourd'hui, les lignes ont bougé.

Selon Raymond Maguet, cette "évolution de la Gauche" est interprétée comme un changement, timide, mais réel, sur le fond, sous la pression des réalités économiques et de l'urgence écologique. Mais je pense qu'il y a aussi une bonne dose d'opportunisme, notamment du fait de la proximité des élections régionales. Nous verrons bien quelle sera la position du PS au Grand Dijon, une fois les élections passées, surtout s'il se présente une Cie Low cost.

Quoi qu'il en soit, l'action des AEED n'a pas été inutile au cours de ces trois dernières années. Le projet n'est pas encore réalisé. Son avenir n'est pas assuré. Un certain nombre d'élus sont ébranlés par les questions et les arguments que nous avançons.

Il est donc important de maintenir notre pression à toutes les occasions. Les prochaines élections régionales vont bien sûr en être une importante.

Article établi à partir des notes et commentaires de Raymond Maguet (Quétigny Environnement), coordonnateur des actions AEED.

___________________________________________________________________

(1) Les AEED

         - ADCNA Sennecey, rue des hirondelles, 21800 SENNECEY
- ADEBRES Bressey/sur/Tille

         - ASPEV Crimolois-Fauverney, Mairie de FAUVERNEY 21110
- Chevigny Environnement, 5 rue Jacques Brel, 21800 CHEVIGNY ST SAUVEUR  : Jean-Pierre Lonchamp : 03 80 65 77 07 
- CLAPEN 21, Maison des associations, 2 rue de Corroyeurs, 21000 DIJON
- Longvic Environnement, 14 rue Jules Guesde, 21600 LONGVIC
- Quetigny Environnement, Maison des associations, Bd Olivier de Serres, 21800 QUÉTIGNY : R. Maguet : 03 80 46 20 54 ; B. Parrot : 03 80 46 30 92
- St Apo Environnement, Maison des Associations, 129 rue St Jean 21850 ST APOLLINAIRE

(2) L'Airbus A400M est un avion de transport militaire polyvalent de 141 tonnes qui devrait être mis en service entre 2012_2014. Distance au décollage : 1440 m.


Date de création : 16/01/2010 - 22:37
Dernière modification : 16/01/2010 - 23:11
Catégorie :


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article

Recherche



Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
66 Abonnés
Accès réservé
Connexion...
 Liste des membres Membres: 633

Votre pseudo:

Mot de passe:

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne: 0
  Anonymes en ligne: 7

Total visites Total visites: 964174  

Nous contacter
^ Haut ^