L' association
Autres contacts

logo_page-facebook.jpg 

Actualités
Nos dossiers
Lexique

logo-chevenvi2_ico.jpgProjet renaissance en décembre 2009

  Associations Environnementales de l’Est Dijonnais * Conférence de presse du 8.12..09

 Le Projet Renaissance verra-t-il le jour ?

 Les 3 collectivités territoriales s’apprêtent à voter leur budget 2010 en conformité avec le protocole signé en septembre 2006 avec la CCI. Le Grand Dijon et le CG21 signeront ou ont signé une convention sur 3 ans (2009-2011, le CR des conventions annuelles.

 Mais le projet Renaissance a-t-il encore des chances de voir le jour ?

Quatre ans après le vote du projet par le trois assemblées aucune des nouvelles lignes prévues n’est encore ouverte. Et pourtant l’aéroport actuel permet  la mise en place des lignes intérieures Dijon/Bordeaux et Dijon/Toulouse. Annoncées par la CCI depuis deux ans comme imminentes aucune compagnie n’a toujours pas signé d’engagement ferme.

Le président d’Eastern Airways, la Compagnie candidate à l’exploitation de ces lignes, avait annoncé 30 000 passagers pour l’année 2009. Malgré les subventions votées par les trois assemblées d’élus (dont 1 M€ par le Conseil régional), malgré les  rabais allant jusqu’à 75 % consentis en fin 2008 sur les redevances d’atterrissage, les avions de 27 places n’ont toujours pas décollé.

Les vraies explications de ces retards tiennent aux hésitations d’Eastern Airways qui estime  insuffisantes les subventions promises par les collectivités territoriales, dans un contexte de crise économique.

 Les gros porteurs Low cost atterriront-ils un jour à Dijon ?

Rien n’est moins sûr ! L’autorisation au titre de la loi sur l’eau a été donnée, la dépollution pyrotechnique a été effectuée, mais les grosses dépenses restent encore à venir : renforcement des pistes et taxiways, aides à l’atterrissage, balisage, assainissement.  

Ces dépenses  évaluées en 2006 à 15,5 M, sont en réalité en train d’exploser, tel que le montrent l’évaluation faite par  la CCI dans le Compte-rendu de son AG du 28/09/09 :         

  2006 2009 évol. %
Pistes et taxiways 7 270 8 651 + 19 %
Assainissement 860 1 164 + 35%
Balisage 
340 910 + 168 %
Aides à l’atterrissage 1 350
2 467 + 83 %

 
Qui va payer ces travaux  prévus normalement  pour avril 2010 ?

Comme les collectivités locales ne veulent pas payer plus que ce qui a été prévu dans le protocole de septembre 2009, le projet est déjà été amputé de plusieurs réalisations

  2006 2009
Aérogare 3 090 950
Hangar avions 560
0
Parking civil 2 070 898

* Chiffres donnés par la CCI dans le Compte-rendu de l’AG du 28/09/09

Ces évolutions  montrent bien le manque de sérieux avec lequel les études ont été menées en 2005, pour faire voter ce projet et le peu de contrôle que les élu-e-s ont exercé sur ce projet fumeux.

Le Président du Grand Dijon a déjà annoncé qu’il n’inscrirait pas en 2010 les crédits d’investissements pour le projet renaissance du fait des incertitudes sur le financement des collectivités  territoriales dues notamment à la suppression de la taxe professionnelle.

Le Président du Conseil régional déclarait dans le Bien Public du 29.10.09  « il est certain qu’en 2010, au moment de réaliser les travaux,  chacun va s’interroger  sur sa capacité financière et sur  l’opportunité… Mais compte tenu des réformes de l’Etat, je ne peux m’engager que sur ce qui a déjà été décidé et voté ».

Alors les travaux commenceront-ils en avril comme annoncés ? Il est permis d’en douter sérieusement.

En attendant on bricole. On prend des contacts. Avec la Compagnie City Jet, filiale d’Air France basée en Irlande  et qui envisage pour 2010 une liaison Londres/Dijon 5 jours sur 7 sur un avion de 50 places. La CCI en pleine contradiction, elle qui jurait ses grands dieux  que toutes les Compagnie Low Cost exigeaient des pistes renforcées pour poser leurs avions de plus de 60 tonnes et plus de 200 passagers. Gros mensonge pour les besoins d’un projet démesuré qui n’a trompé que les élus crédules. Les gros porteurs civils, les Anglais arrivant par centaines chaque jour sur le tarmac de Dijon, la CCI et les élu-e-s y ont-t-ils-elles cru vraiment ?

A moins que le but du projet ne soit de financer, avec l’argent des collectivités territoriales, un renforcement des pistes pour les gros porteurs militaires ou les avions de fret. Cette hypothèse, démentie par tous jusqu’à présent, n’est pourtant pas à écarter.

 La planète a les yeux fixés sur Copenhague,  mais les responsables politiques et économiques  s’accrochent encore à ce projet polluant, coûteux, inutile pour la très grande majorité des bourguignons.  Il est encore temps d’abandonner ce projet établi sur des prévisions irréalistes,  et qui restera lourdement déficitaire.  Au moment où le diagnostic des experts du GIEC se fait encore plus sombre sur l’avenir de la planète, il faut porter un coup d’arrêt définitif à ce non sens écologique. Le toujours plus des productivistes, la compétition entre régions, sont des politiques passéistes, ringardes au regard des urgences sociales et écologiques.

Les fonds publics doivent servir d’autres priorités : transports terrestres ferroviaires, transports urbains, aide au logement, aux personnes démunies et fragilisées, aux territoires, aux services publics, économie d’énergie…


Les AEED *, pour la troisième année consécutive, ont envoyé une lettre aux élu-e-s des trois assemblées pour leur demander de ne pas voter les dépenses liées à ce projet.

Elles appellent à manifester devant le Conseil régional ce lundi 14 décembre à 11 h 30, le jour du vote du budget de la Région. 

Elles seront présentes également les 17 et 18 décembre devant le Grand Dijon et le Conseil général, lors du vote de leur budget.

 __________________________________________________________________________________________________

*Les AEED

         - ADCNA Sennecey, rue des hirondelles, 21800 SENNECEY
- ADEBRES Bressey/sur/Tille

            - ASPEV Crimolois-Fauverney, Mairie de FAUVERNEY 21110
- Chevigny Environnement, 5 rue Jacques Brel, 21800 CHEVIGNY ST SAUVEUR  : Jean-Pierre Lonchamp
 : 03 80 65 77 07
- CLAPEN 21, Maison des associations, 2 rue de Corroyeurs, 21000 DIJON
- Longvic Environnement, 14 rue Jules Guesde, 21600 LONGVIC
- Quetigny Environnement, Maison des associations, Bd Olivier de Serres, 21800 QUÉTIGNY : R. Maguet
 : 03 80 46 20 54 ; B. Parrot : 03 80 46 30 92
- St Apo Environnement, Maison des Associations, 129 rue St Jean 21850 ST APOLLINAIRE

 


Date de création : 12/12/2009 - 16:49
Dernière modification : 12/12/2009 - 17:46
Catégorie :


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article

Recherche



Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
66 Abonnés
Accès réservé
Connexion...
 Liste des membres Membres: 633

Votre pseudo:

Mot de passe:

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne: 0
  Anonymes en ligne: 4

Total visites Total visites: 964169  

Nous contacter
^ Haut ^