L' association
Autres contacts

logo_page-facebook.jpg 

Actualités
Nos dossiers
Reportages photos
Actualités environnement
Lexique

logo-chevenvi2_ico.jpgLa Lettre de Chevigny Environnement - Avril 2013

logo-chevenvi2.jpg

LA LETTRE DE CHEVIGNY-ENVIRONNEMENT

BULLETIN D'INFORMATION RESERVE AUX ADHERENTS

Association agréée pour la défense de l'environnement

5, rue Jacques Brel 21800 Chevigny-Saint-Sauveur  -  www.chevigny-environnement.info Avril 2013


ASSEMBLEE GENERALE 2012 (2013)
Elle s'est tenue le 10 mars 2013. Invités présents : M. Gérard Dupont, 3ème adjoint « urbanisme, et déplacements urbains », MM et Mmes les président(e)s des Associations environnementales de l'Est dijonnais, CLAPEN 21.
Nombre de présents : 25 et 22 pouvoirs.
Nombre d'adhérents 2012 : 78 (2011 : 79)

Ordre du jour :
−    Rapport Moral
−    Rapport financier.
−    Rapport d'orientation.
−    Renouvellement partiel des membres du conseil d'administration.
−    Questions diverses. (aucune)
−    Pot de l'amitié.

RAPPORT MORAL : présenté par JP Lonchamp. 
Les commentaires complémentaires, les questions des personnes présentes et les réponses sont en italique.

AG2012-Web-1.jpgActions sur Chevigny

Participation aux commissions municipales : Notre association a été invitée en cours d'année à 2 réunions de la Commission Urbanisme, Travaux et Environnement (15/02/2012 et 16/05/2012). Pour ce qui nous concerne plus directement, elles portaient essentiellement sur la mise en place de la piste cyclable le long de la rue de Pommard et l'arrivée de celle-ci avenue de la République, et sur l'implantation des antennes FREE.
Le 28 novembre, une délégation de Chevigny Environnement a été présenter l'association à son nouveau maire afin de porter à sa connaissance les axes de travail de l’association. Nous avons réitéré le souhait d'une participation plus intense aux commissions (extra) municipales qui nous parait essentielle dans nos rapports avec la municipalité sur des dossiers que nous jugeons de notre compétence, ou tout simplement pour être informés des projets municipaux.


URGO : En septembre dernier, l'association rencontrait le directeur du site de Chevigny à propos de la demande en référé adressée par la société au président du Tribunal de Grande Instance de Dijon. URGO demandait à faire réaliser en "frais avancés" les travaux de reprise d'installation tels que le préconisait l'expert judiciaire. La procédure de référé qui est une procédure d’urgence a été rejetée par le juge des référés ; le dossier sera donc jugé selon la procédure classique.
Si l’issue ne semble pas faire de doute, l’échéance quant à elle, est inconnue. Les parties mises en causes risquent de faire appel. Sans incident particulier, URGO table sur une décision rendue en 2014.

Pistes et aménagements cyclables : L'association est satisfaite du tracé de la piste cyclable le long de la rue de Pommard. Cette piste permettra d'accéder, au delà du square et du rond point de la République, vers le lavoir d'une part en direction de Bressey, et vers la rue du 19 mars 1962 d'autre part, en direction de la zone Excellence 2000.
Le projet de liaison Chevigny-Quétigny a, semble t-il, été acté. Il sera le lien "modes doux" entre ces 2 communes. Nous attendons de la part du Grand Dijon la mise en place d'un parking vélo sécurisé sur la ligne du Tram. 
Les aménagements afférents aux pistes cyclables se réalisent. Nous espérons que les accessoires de stationnement vélos seront bientôt mis en place.

G. Dupont : une étude d'ensemble doit être faite pour les garages à vélo vers le monument aux morts, place de l'Egalité , Breuil et tous les commerces. Une zone de rencontre sera créée ainsi qu'une piste cyclable : Monument aux Morts, Goulotte <---> rue du 19 mars (qui restera en sens unique).

Salle : Des garages à vélo seraient utiles près des gymnases, salle de sports.

JP Lonchamp : il faudrait prévoir des stationnements vélo au plus proche des commerces, un parking couvert à l'Ogive, près des salles de sports etc....

G .Dupont : les emplacements n'ont pas été définis.

M. Pilato : Nous avons constaté avec étonnement que 18 panneaux ont été implantés sur la piste cyclable rue de l'Egalité,, à chaque sortie de garage les piétons et les cyclistes doivent laisser la priorité aux voitures qui sortent de leur garage pour rejoindre la rue. De fait, cette piste est trop dangereuse pour y circuler.

G. Toulouze : Toute voiture qui sort de son garage devrait laisser la priorité aux piétons.
Salle : Même problème lors de l'engagement sur la rue de Mirande.

G. Dupont : pour rendre prioritaire les cyclistes il faut un arrêté du Maire. Je me rendrai sur place et prendrai toutes les dispositions nécessaires.

G. Dupont : Une voie verte sera aménagée entre Quetigny et Chevigny (525 000€) les frais seront partagés entre les deux communes.


DIVIA
La mise en place du Tram a profondément modifié le plan de circulation des transports en commun du Grand Dijon et il est clair que le rabattement systématique des nouvelles lignes vers le Tram n'est pas satisfaisant.
Notre association a travaillé en relation avec d'autres associations sur une proposition de rétablissement partiel de l'ancienne ligne 1 : Chevigny-St Michel en passant de Chevigny par D107, D106, Rue Sully (Dijon), rue de Mirande, St Michel.

Cet itinéraire permettrait d'améliorer les trajets scolaires et usagers de Chevigny, Sennecey, Neuilly et Crimolois vers Dijon : liaison avec la ligne B16 au rond point "gens du voyage", desserte du Crématorium, de la Piscine Olympique, des établissements Simone Weil, Carnot, Hippolyte Fontaine (le long de la rue de Mirande), les Arcades et St Michel.
Dans ces conditions, le flux important de scolaires à certaines heures de la journée serait réparti sur 2 lignes : L7 et une nouvelle ligne Chevigny-St Michel.

Participation à la journée de Nettoyage de printemps organisée par la municipalité. Notre association a mis en place l'an dernier une opération pédagogique sur la propreté de la voirie, espaces verts, courts d'eau et fossés. Cette opération : "Chevigny, ville propre" est reprise, allégée, cette année et prévoit une campagne d'affichage ciblée en plus de notre participation à la journée de nettoyage.

Pollution des rivières : Dans ce dossier des pollutions des rivières chevignoises, nous sommes attentifs, observateurs et lanceurs d’alertes plus qu’acteurs.

La Norges
La plainte contre X déposée auprès de la gendarmerie de Genlis le 27 juin 2011 à propos de la mortalité suspecte de poissons dans la Norges en aval de la station d'épuration de Chevigny-Saint-Sauveur semble être classée sans suites (infos ADAVIP).

La Norges est sujette à la pollution rémanente aux hydrocarbures et autres rejets douteux issus de la ZI-Est de Chevigny. La DREAL a fortement suggéré à la municipalité de faire appliquer la loi et de faire mettre en conformité les entreprises de la zone concernée. M. Brenot a, semble t-il fait appel à un bureau d'études spécialisée afin de décider des actions à mettre en place. A ce jour, nous n'avons pas d'information sur ce dossier…
Le bureau d’études retenu est la Société WANTZ de Rioz. Elle doit  rencontrer toutes les entreprises de la zone industrielle est.
Pollution de la Goulotte par les eaux pluviales du collecteur de la rue St Exupéry.
Cette pollution est due (probablement) à des rejets d'eaux usées rejetées dans le collecteur. Nous avons alerté la municipalité de cette situation, mais actuellement aucune solution ne semble être envisagée.

G. Dupont : Il y a deux pollutions issues du collecteur de la rue St Exupéry :  Rejets provenant de machines à laver,  pas des toilettes mais certainement de WC chimiques installés dans les sous-sols.

JP Lonchamp : La pollution dure depuis trop longtemps, doit-on faire venir un expert pour constater chaque pollution ?


Actions extérieures
AEED : Le collectif d’associations d’environnement de l’est Dijonnais adhérent au CLAPEN 21, (ADCNA de Sennecey-lès-Dijon, Chevigny Environnement, Fauverney Environnement,       Longvic Environnement, Saint Apollinaire Environnement et Qu'tigny Environnement) s'est réuni à l’initiative de Quetigny Environnement :

Cette réunion a eu pour objet :

•    de lister les points noirs - problèmes de circulation, bouchons, stationnement, vitesse et la pollution qui en découle,  transports en commun, désaturation de la circulation dans les communes de l’Est Dijonnais
•    et proposer des solutions et les présenter aux autorités compétentes.

À Chevigny-Saint-Sauveur, le "rond-point percé" situé avenue de la Visitation entre le stade de Quetigny et l’église, accidentogène doit être modifié.
Par ailleurs, la réalisation d’une véritable piste cyclable entre Quetigny et Chevigny est nécessaire compte tenu de l'importante circulation entre ces deux communes.
Le boulevard de contournement de Chevigny sur l'ouest entre le nouveau RP de la zone 6 NA et la ZA Excellence 2000 semble définitivement compromis (?).

Sur Quétigny
, les principaux problèmes concernent la circulation et le stationnement en relation avec l'arrivée du Tram. Plus récemment, la création du Parc d'Activité de l'Est Dijonnais (PAED) entre St Apollinaire et Quétigny va poser de nombreux problèmes de circulation.
Sur Fauverney, Crimolois et Sennecey un défaut de transports en commun et bouchons sur la route Départementale 905 (ancienne Nationale 5) est constaté. Une association s'est créée "Les Sacrifiés du Tram".

À Saint-Apollinaire
, sortie de l’Arc - entrée de Dijon, les bouchons sont quotidiens et les indications de directions sont hermétiques. Nouveaux problèmes avec la création du PAED.

À Longvic, de nombreux bouchons sont rencontrés matin et soir. Ces constats s’inscrivent dans le Schéma régional du climat, de l’air et de l’énergie de la Bourgogne.

Le Grand-Dijon a actualisé son Plan de déplacement Urbain (PRU) pour 2012-2020 (Enquête publique en avril-mai 2012). Les AEED en ont profité pour apporter leur contribution dont nous avons largement fait état dans "La Lettre de Chevigny Environnement" (Rabattement vers le Tram, Parkings relais, arrêt TER Neuilly, Pb de densification habitat-zones commerciales /circulation...).

CLAPEN 21 (Comité de Liaison des Associations et des personnes pour la Protection de l'Environnement et de la Nature en Côte d'Or). Chevigny Environnement est membre de cette association et participe à son fonctionnement. JP Lonchamp est membre de sa Direction Collégiale et en charge depuis novembre du secrétariat. Il intervient dans les commissions internes « Communication » (Création-gestion du site internet, et « Nature & Biodiversité ».
Commission Consultative de l'Environnement
Lors de la CCE du 12 octobre 2011 Madame la Préfète avait décidé de ne rien changer au Plan d'Exposition au Bruit actuel qui date de 1995 et de reconsidérer le PEB dans 1 à 2 ans. Aucune information ne nous est parvenue.
Nous notons avec soulagement que le départ des Mirages en été 2011 a bien modifié notre environnement sonore.

CODERST
: depuis l'été, notre association n'est plus membre à la Commission Départementale de l'Environnement et des Risques Sanitaires et Technologiques au titre des associations environnementales. Le représentant titulaire est Michel Commaret (Quétigny Environnement), le suppléant : Jean-Paul Poyen (St Apo-Environnement).

GRAND DIJON
Chevigny Environnement à participé aux travaux du Plan Climat Energie Territorial (PCET) intitulé IlliCO2 dans la commissions "se déplacer autrement dans le Grand Dijon". Notre association a reconduit sa signature de la charte IlliCo2 qui nous engage à participer aux objectifs visant à : réduire de 20% les émissions de gaz à effet de serre en augmentant de 20% l’efficacité énergétique et en atteignant 20% d’énergie renouvelable - d’ici 2020, sur le territoire du Grand Dijon.
Plus précisément, Chevigny Environnement s'engage à :


•    Sensibiliser et persuader la population, à limiter l'usage de la voiture pour les petits déplacements au profit de la marche, du vélo et des transports en commun.

•    Participer à la mise en place et à la sécurisation des modes de déplacement doux en ville.



CONSEIL REGIONAL :
Participation aux conférences-tables rondes "Les conditions de réussite de  la transition énergétique" organisées par Alter-Bourgogne (ex Observatoire régional de l'environnement en Bourgogne)

Actions promotionnelles pour l'Association


La_Lettre-Web.jpgPermanences : La permanence mensuelle de 17 à 19 h le 1er lundi de chaque mois.

♦ Publications
- La Lettre de Chevigny Environnement : Ce bulletin interne à l'association est diffusé aux adhérents et aussi auprès des élus municipaux à raison de 4 numéros par an.
 
- Le 4-Pages : 4 articles émanant de Chevigny Environnement sont parus dans le bulletin municipal. Il semble que ces articles d'informations citoyennes soient bien perçus de la part des lecteurs et aussi de la municipalité. Nous avons demandé récemment que les articles soient publiés dans la rubrique : cadre de vie ou informations citoyennes.
 
♦ Site internet : 138 000 visiteurs depuis juin 2006, soit une moyenne de 57 visiteurs par jour.
 
♦ Scolaires : En 2009, les éditions Hachette ont inséré dans leur ouvrage scolaire de 6ème sur la vie citoyenne une brève présentation de l'association Chevigny Environnement. L'autorisation de réédition a été demandée pour 2013.

RAPPORT MORAL adopté à l'unanimité.

RAPPORT D'ORIENTATION 2013  présenté par JP Lonchamp.

AG2012-2-Web.jpgNous poursuivrons le travail et les actions engagées en 2012 concernant en particulier URGO, les actions des AEED relatives aux problèmes de circulation et déplacements, et notre implication dans le fonctionnement du CLAPEN 21.

Voies et pistes cyclables
Nous suivrons le dossier de fin de réalisation de la piste de la rue de Pommard et de discuterons avec la municipalité des propositions (non exhaustives) des aménagements et stationnements vélos que nous avons proposés dans le rapport "Le vélo à Chevigny : constat et propositions" du 17 mars 2011).

L. Legrand : pourquoi s'intéresser uniquement à la piste cyclable de la rue de Pommard ?

JP Lonchamp : ajoutons au suivi : la piste de la rue de l'Egalité et  toutes les pistes cyclables.

JP Berthaut : peut-être prendre l'avis du club vélo.


Vigilance concernant les rivières :
¥    Suivi de la consultation municipale sur les rejets de la ZI-Est,
¥    Aménagement des berges du Chanot et du Fossé du Milieu.

G. Dupont : La Mairie s'occupe en 1er  de la jonction  Goulotte – Chanot avec reprise de la passerelle.

MC Cornefert : les ragondins sont revenus sur les berges de la Rivière Neuve et de la Goulotte.

G. Dupont : il faut s’en occuper ; le lieutenant de  louveterie du canton Dijon-Chenove a été contacté afin de faire le nécessaire.

Campagne « Chevigny, ville propre »
Collage_affiche-Web.jpg
Suivi et bilan de l'opération sur la propreté de la ville. La municipalité a donné son accord pour la mise en place de poubelles supplémentaires. L'échelonnement est prévu sur 3 ans.

G. Dupont : Aujourd'hui 10 poubelles ont été posées.

RAPPORT D'ORIENTATION adopté à l'unanimité.

INFORMATIONS DIVERSES :

Forum des associations : thème le vélo....

► Salon développement durable des 5 et 6 octobre 2013. Contact l'association « En Avant les Jeunes ». Ce salon paraît être organisé par la commune Attendre la 1ère réunion.

MC Cornefert : les antennes  FREE sont installées sur les poteaux d'éclairage du terrain de sport.  Les 1ères mesures de contrôle étaient faibles. Il paraît indispensable de mesurer les fréquences  à différentes distances et de renouveler ces contrôles.

G. Dupont : la Société EMITEC doit mesurer à 3 endroits.
MC Cornefert : 4G : avez vous eu des demandes pour une installation.

G. Dupont : non ; pour toute installation nouvelle une campagne de mesures est faite.


Informations communiquées par nos amis de Quétigny Environnement :
Veille aux grains (produire et diffuser de l'information indépendante sur les OGM et les pesticides, défendre le droit de produire et consommer sans OGM, promouvoir des alternatives).
Collectif 21 « action citoyenne Côte d'Or sans OGM ni pesticides.
En France moratoire de 2008 interdisant les cultures d'OGM sur le sol Français. En Côte d'Or interdiction depuis 2003.


RAPPORT FINANCIER  Préparé par M. Debuigne, présenté par MC Cornefert.


L'année 2012 compte 79 adhérents (79 en 2011, 83 en 2010, 103 en 2009, 95 en 2008, 111 en 2007). La baisse régulière des effectifs est significative mais semble stationnaire.
Le résultat de l'année est déficitaire de 150,70 € ; celui de 2011 était excédentaire de 11,40 € et celui de 2010 l’était de 225,40 €.
MC Cornefert : la différence est due à l'achat d'une plastifieuse.
JP Lonchamp :  Nous proposons  de laisser la cotisation 2014 à 8 €..
Montant de la cotisation accepté à l'unanimité.

RAPPORT FINANCIER adopté à l'unanimité.

Renouvellement partiel des membres du conseil d'administration.

Trois membres du conseil d'administration sont sortants et se représentent :

- Jacques BERNIQUET
- Marie-Claude CHARBONNIER
- Jacques GILBERT

Nous n'avons pas d'autres candidats.
J. Berniquet, MC Charbonnier et J. Gilbert sont élus à l'unanimité

Pour précisions complémentaires

Le rapport d'orientation 2012 prévoyait :
•    Pistes Cyclables,
•    Aménagements stationnement vélos,
•    Suivre la fourniture et la pose des poubelles de rue,
•    Suivi de l'implantation des antennes téléphonie mobile de FREE,
•    Vigilance "rivières", suivi des rejets de la ZI-Est et collecteur rue St Exupéry,
•    Aménagement des berges du Chanot et du Fossé du Milieu.
Il a été suivi sur tous ces points.

Fin de la séance à 22h 30 suivie du pot de l'amitié.

Suite à cette AG, le Conseil d'Administration du 22 mars 
a élu son nouveau bureau :

Président : Jean-Pierre Lonchamp
Vices présidentes : Nicole Denoyelle, Marie-Claude Charbonnier
Trésorier : Michel Debuigne
Trésorière adjointe : Marie Christine Cornefert
Secrétaire : Annie Hadas
Secrétaire adjointe : Christiane Vouriot

Aménagement sur la Tille et la Norges

Le retour à un bon état écologique des eaux souterraines et superficielles en Europe à l’horizon 2015, objectif fixé par la Directive cadre sur l’eau (DCE) oblige la mise en place d’un plan de gestion des eaux superficielles et souterraines de chaque grand bassin hydrographique pour chacun des états membres de l’union : le Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE).

Le contrat de bassin Tille constitue l’outil local de mise en application de la DCE et du SDAGE Rhône Méditerranée. Le programme d’actions du contrat de bassin de la Tille, prévoit entre autres d’identifier les ouvrages à aménager pour améliorer ou rétablir la libre circulation des espèces et des sédiments.
Tous les ouvrages présents sur le linéaire principal du bassin versant ont été inventoriés selon leurs caractéristiques d’usage, d’état général, d’impact sur le milieu aquatique et de contexte foncier.
Les diagnostics réalisés par le cabinet SINBIO, sur les ouvrages d’Arc sur Tille, Remilly sur Tille, Couternon (Norges) et Chevigny Saint Sauveur (Norges) ont été présentés le 28 mars dernier.

Etaient représentés à cette réunion :
Le SITNA : syndicat intercommunal de la Tille, Norges et Arnison
Mme Audrey FLORES : animatrice du contrat de bassin de la Tille, EPTB Saône et Doubs Etablissement public territorial du bassin Saône et Doubs.
L’ONEMA : office National de l’Eau et des Milieux Aquatiques.
Le Grand Dijon, Le Conseil Général, la fédération de pêche, les maires de Couternon et Remilly sur Tille ,
La municipalité de Chevigny et Chevigny Environnement.

CONTEXTES ET CONTRAINTES

Contexte piscicole 
:
Préserver la qualité de franchissement des ouvrages oblige à les dimensionner en s’appuyant sur les espèces cibles les moins bonnes nageuses en l’occurrence la lamproie de Planer (Tille et Norge) et l’ombre (dans le futur). La truite (Tille et Norges) et le Chabot (Norges) s’adaptent bien.
Qualité des eaux
Nitrates et nitrites impactent négativement la qualité des eaux. De moyenne pour la Tille, la qualité devient médiocre pour la Norges. A Chevigny,les phosphates s’ajoutent aux polluants précédents.

Hydrologie : ce sont les études de SOGREAH (société d'ingénierie spécialiste des métiers liés à l'eau) en 2009 qui ont servi à établir les cartes d’aléas.
Le franchissement piscicole des ouvrages requiert un débit minimum de 100 l/s.

A Chevigny, le débit moyen annuel de la Norge, ou module,  est de  1,3m³/s (moyenne des débits moyens journaliers sur 20 à 30 ans).

 L’article L.214-18 du code de l’environnement impose à tout ouvrage transversal dans le lit mineur d’un cours (seuils et barrages) de laisser dans le cours d’eau à l’aval, un débit minimal garantissant en permanence la vie, la circulation et la reproduction des espèces présentes. Ce débit réservé, d’une manière générale, ne doit pas être inférieur au 1/10ème du module. 
Ponctuellement, en cas d’étiage exceptionnel, le préfet peut fixer le débit réservé en-dessous du minimum légal.

Si le débit à l’amont immédiat de l’ouvrage est inférieur au débit réservé fixé par l’autorité administrative, c’est l’intégralité de ce débit entrant qui doit être restitué au droit ou à l’aval de l’ouvrage.

Les obligations relatives au minimum légal prévues à l’article L.214-18 s’appliquent aux ouvrages existants, lors du renouvellement de leur titre d’autorisation ou, au plus tard, au 1er janvier 2014.

Contraintes spécifiques :
Chacun des ouvrages répond à des contraintes ou usages  :

- Arc sur Tille : micro centrale hydroélectrique en activité,
- Remilly  sur Tille : vécu paysager à préserver
- Couternon : station de pompage d’eau potable et plan d’eau paysager à maintenir
- Chevigny St Sauveur : maintenir dans la Goulotte un débit suffisant pour diluer les rejets de la station d’épuration.

 goulotte-Web-1.jpg goulotte-Web-2.jpg 
  Barrage sur la Norges à Chevigny : dérivation vers la Goulotte en bas à droite sur la photo de gauche

Barrage d’Arc sur Tille
 Ouvrage important maçonné avec un dénivelé de 4m. 4 turbines peuvent fonctionner en même temps.
         production : 1million kwh / an (donnée exploitant)
         L’ouvrage est-il fondé ? : vérifier la validité du droit d’eau ; le dispositif ne permet pas de débit réservé.

► Barrage Remilly sur Tille
          En réalité 2 aménagements :
- un 1er  avec un dénivelé de 4-4,5m dont les vannes sont difficilement manoeuvrables.
- un 2ième en aval avec un dénivelé de 2m plus facile à aménager.

► Barrage de Couternon

        Ouvrage à aiguilles avec 1,5m de chute. Sa modernisation est nécessaire pour sécuriser les manœuvres de gestion des débits et pour qu’il puisse s’effacer à certaines périodes.
        Ce barrage maintient une certaine hauteur d’eau en amont  et donc de la nappe phréatique de la Norges. Le captage d’eau potable dans cette nappe en est favorisé (champ captant des Vernottes ; captage par tranchée drainante). La production est d’environ  2500m³/jour.

► Barrage de Chevigny
Ouvrage à aiguilles dont la modernisation est nécessaire pour sécuriser et faciliter les manœuvres.
Ce barrage régule l’alimentation de la Goulotte et permet de protéger la ville des inondations. Intramuros, la Goulotte alimente la Rivière Neuve (impasse des Iris).
La Goulotte assure également le transfert des rejets de la station d’épuration vers la Norges : son débit se doit d’être suffisant pour assurer cette fonction. A l’étiage, l’arrêté préfectoral de dilution (qui fixe le débit à 0,44m³/s) n’est plus respecté.

Les aménagements nécessaires à la restauration de la libre circulation des espèces et des sédiments sur ces ouvrages feront l’objet d’une prochaine présentation. 
Toutefois pour le barrage de Couternon , une étude faite avec la SOGEDO montre qu’un arasement total du barrage perturberait le captage (déficit dans la nappe).

Pour le barrage de Chevigny , l’extension de la capacité de la station d’épuration (opérationnelle au plus tard en 2020) et le déplacement du point de rejet des eaux traitées (directement dans la Norges) pourraient laisser envisager l’arasement du barrage. Mais cette option ne permettrait plus de réguler le dispatching des eaux entre la Goulotte et la Norges  avec les conséquences problématiques qui pourraient en résulter.

Reste les divergences de calendriers. Un maintien du barrage sur la Norges en amont de Chevigny, supposerait  d’en sécuriser la manœuvre à court terme, échéance incompatible avec celle de la mise en service d’une station rénovée.

Des images des ouvrages avec leur localisation sont disponibles confused

Avant projet relatif aux solutions d’aménagement : début juin.

A suivre…

N. Denoyelle et J. Berniquet

A propos des transports en commun

Depuis la mise en place du plan de circulation bus-tram du Grand Dijon, il a été constaté que les nouveaux itinéraires sont très pénalisants pour les usagers et pour les scolaires. Les AEED (Associations Environnementales de l'Est Dijonnais) se sont réunies plusieurs fois depuis l'automne pour faire le point sur ces problèmes et proposer des solutions que vous pouvez retrouver sur le site de Chevigny Environnement. Voici quelques informations proposées par notre association concernant directement notre commune.

RABATTEMENT VERS LE TRAM
Le tram est là (pas à Chevigny bien sûr) et le principe de rabattement des usagers sur ce transport se fait au détriment des dessertes de quartiers. Ceci sur toute l'agglomération.

Concernant Chevigny, il est urgent d'augmenter la fréquence et l'amplitude horaire de la liane 7. Deux bus seulement avant 6 heures, 2 bus par heure à partir de 20 heures, cela n'est pas suffisant pour les usagers à horaires décalés ou utilisant le train… et la durée du trajet s'ajoute aux attentes du tram dont la fréquence de circulation est basse à ces heures.

Rappelons qu'il est envisagé une desserte vers les quartiers de l'ouest chevignois avec la mise en place d'un deuxième terminus à l'extrémité du lotissement des Poètes fonctionnant en alternance avec le terminus actuel. Cette disposition aura pour conséquence de diviser par 2 le passage des bus sur l'un ou l'autre des segments de ligne de chaque terminus.

Enfin, il faut savoir que les incidents sur les lignes T1 ou T2 qui pénalisent l'ensemble des rames ont des répercussions sur les lignes et Lianes de bus puisque les bus en circulation sont réquisitionnés pour suppléer à la déficience du tram.

TRANSPORTS SCOLAIRES
L'enquête
Des établissements scolaires ont été consultés par courrier et par téléphone et des discussions ont été échangées avec des CPE et avec la responsable départementale de la FCPE.
Pour Chevigny, les élèves fréquentant Simone Weil,  les Arcades, Hippolyte Fontaine, Carnot, Saint-Joseph et Charles de Gaulle ont de sérieux problèmes de temps de transport qui engendrent fatigue et  insécurité.
La Lianes 7 est la plus concernée par les problèmes de sureffectifs, à la limite de la sécurité au lycée Jean-Marc Boivin.

Proposition : Rétablissement partiel de l'ancienne ligne 12 : Chevigny-St Michel en passant de Chevigny par D107, D106, Rue Sully (Dijon), rue de Mirande, St Michel.
Itinéraire permettant d'améliorer les trajets scolaires et usagers de Chevigny, Sennecey, Neuilly et Crimolois. Liaison avec la ligne B16 au rond point "gens du voyage", desserte du Crématorium, de la Piscine Olympique, des établissements Simone Veil, Carnot, Hippolyte Fontaine (le long de la rue de Mirande), les Arcades et St Michel.
Dans ces conditions, le flux important de scolaires à certaines heures de la journée et celui des usagers serait réparti sur 2 lignes : L7 et une nouvelle ligne Chevigny-St Michel. Intérêt aussi de soulager le tram qui à certaines heures de la journée est bondé.

Malheureusement, les établissements excentrés (Eiffel, les Marcs d'Or…) se voient toujours pénalisés et les parents doivent s'organiser.

JP Lonchamp



Date de création : 09/05/2013 - 08:41
Dernière modification : 09/05/2013 - 19:20
Catégorie :


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !



Recherche



Météo Chevigny

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
67 Abonnés
Connexion...
 Liste des membres Membres: 531

Votre pseudo:

Mot de passe:

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne: 0
  Anonymes en ligne: 6

Total visites Total visites: 318496  

Nous contacter
Accès réservé
^ Haut ^